Pendulum clock gilded bronze. Lighters Epoch of regency.

PENDULE CLOCK.

Pendulum, clock , Rococo, ean-Joseph, Saint-Germain,
Pendulum clock gilded bronze. Model by Jean-Joseph de Saint-Germain (Paris 1719-1791). Louis XV era. Lighters Epoch of regency.

Chateau of Fontainebleau.

Pendulum clock gilded bronze. Model by Jean-Joseph de Saint-Germain (Paris 1719-1791). Louis XV era.

This watch is said to have belonged to Madame du Barry.
“In the bedroom, on the fireplace ledge, there was a gilded clock by Germain: it depicted the three Graces and carried a vase containing a rotating frame, and above it a woman indicating the time with her arrow; the whole stood on a very well chased and gilded base”.

We read this in Le Roi’s work on Madame du Barry (1768-1793) which was published in the Mémoires de la Société des Sciences morales de Seine-et-Oise (1859). The apartments of the favourite in Versailles are described here using archive documents and memoirs of suppliers. Most of the furniture and works of art mentioned there are in the inventory of the Pavillon de Louveciennes, where they were later transported to.

LIGHTERS.
Bronze gilded.
Epoch of regency.
Collection de M. Chappey.

These ormolu and chased bronze lamps, decorated with scrolls, ovals and rocaille ornaments, are recommended for the distinguished sobriety of their ornamentation and the successful balance of their construction.

Source: L’exposition rétrospective de l’art décoratif français by Gaston Migeon und Emile Molinier. Paris: Goupil & cie, 1901.

PENDULE
Bronze doré MODÈLE DE GERMAIN ÉPOQUE DE LOUIS XV

Palais de Fontainebleau

Cette pendule aurait appartenu, semble-t-il, à Madame du Barry.
» Dans la chambre à coucher, sur la cheminée, était une pendule dorée d’or de Germain: elle représentait les Trois Grâces, supportant un vase dans lequel était un cadre tournant, et au-dessus un Amour indiquait l’heure avec sa flèche; le tout était élevé sur un piédestal très bien ciselé et doré, »

C’est la ce que nous lisons dans le travail de Le Roi sur Madame du Barry (1768-1793), publié dans les Mémoires de la Société des Sciences morales de Seine-et-Oise (1859). Les appartements de la favorite à Versailles s’y trouvent décrits d’après les documents d’archives et des mémoires de fournisseurs. La plupart des meubles et objets d’art dont il y est fait mention se retrouvent dans l’inventaire du Pavillon de Louveciennes, où ils furent plus tard transportés.

FLAMBEAUX
Bronze doré
ÉPOQUE DE LA RÉGENCE
Collection de M. Chappey

Ces flambeaux en bronze doré et ciselé, décorés de rinceaux, d’oves et d’ornements rocaille, se recommandent par la sobriété distinguée de leur ornementation, et l’heureux équilibre de leur construction.

Related: